Médiamétrie : Les 15-24 ans en 2015

Médiamétrie : les 15-24 en 2015

Il est fondamental de bien connaître notre public et ses pratiques pour bien cibler notre activité d'éducation aux médias.

Médiamétrie a étudié les comportements des jeunes à la fin 2015. La télévision se regarde toujours en direct, même si le différé gagne du terrain. Le smartphone constitue toujours plus une seconde peau, tout aussi multi-tâches que notre épiderme naturel. Les jeunes vivent dans une hyper-communication, par téléphone, mais surtout par SMS et sur les réseaux-sociaux. Ils jouent certes aux jeux vidéo, mais pas plus que les générations précédentes... même s'il existe une sous-population d'accros-addicts. Ils consomment énormément d'images, notamment de vidéos courtes. Mais ils n'ont pas abandonné la radio, qu'ils écoutent tout au long de la journée, ni les activités extérieures, ni la vraie vie avec les copains...

Afficher l'image ci-contre pour l'agrandir !

http://www.audiencelemag.com/?article=83

Derrière le miroir : monétiser l'information avec les données personnelles

C'est toujours la même vieille histoire. L'information a un coût et chacun souhaite en bénéficier, mais sans la payer. Ce qui vaut pour l'information d'actualité comme pour les services : Moteurs de recherche, service de stockage en ligne, webmails, réseaux sociaux, sites de partage de vidéos, hébergeurs...

Et comme l'info que nous recevons est de plus en plus individualisée par des algorithmes sur la base de ces données personnelles, il est nécessaire de nous armer pour expliquer la monétisation des services qui les utilisent et choisiront bientôt plus l'info qu'ils nous envoient que la pub qui nous concerne? C'est l'objectif de ce petit parcours de lecture qui nous conduit des cookies au fingerprinting, aborde la question du partage des revenus à l'heure de la guerre des bloqueurs de publicité.

1- Comment notre ordinateur nous manipule - Yves Eudes, Le Monde Culture et idées du 10.04.2014.

2- Les cookies, témoins d'une époque publicitaire révolue - Stéphane Darracq, Le Monde.fr du 24.04.2014.

3- Les mouchards d'un million de sites web analysés - Damien Leloup, Le Monde du 20.05.2016.

4- "Brave", le navigateur Internet qui s'en prend à la publicité - Le Monde.fr du 21.01.2016.

Ce parcours de lecture se fait sur les pages de l'excellent Le Monde.fr. On ira lire avec intérêt comment Le Monde capte et monétise nos informations sur la page "Données personnelles".

Comment les jeunes s'informent-ils?

Comment les élèves s'informent-ils aujourd'hui?Sur francetvéducation on veut cultiver l'envie d'apprendre. L'éducation aux médias y trouve naturellement toute sa place, celle d'une discipline à part entière. Car dans un monde numérique, apprendre se fait à partir de sources diversifiées et pas toujours fiables... L'accompagnement de nos élèves sur ces chemins est donc fondamental.

Nous ne pouvons intervenir sans connaître les pratiques d'information des jeunes et les problèmes qu'elles posent. C'est précisément à ce besoin que répondent les vidéos proposées ici par France Télévision, qui abordent des questions essentielles et tentent d'y répondre :

Comment les élèves s'informent-ils aujourd'hui? Quel est le poids de l'autocensure dans les médias? Les images choquantes sont-elles déterminantes pour informer? L'information, un "sport de combat" pour journalistes et citoyens. Douter, la meilleur arme pour lutter contre la théorie du complot. Pourquoi la théorie du complot a-t-elle autant de succès? Les erreurs journalistiques prouvent qu'il n'y a pas de complot!

http://education.francetv.fr/tag/les-jeunes-et-l-info

limportant.fr : curation par les réseaux sociaux

limportant.frFace aux agrégateurs algorithmiques, programmés pour insérer automatiquement le titre, le chapeau et l'illustration d'articles publiés par des sites d'information définis, limportant.fr tente la curation par les réseaux sociaux. Il s'agit de repérer ce qui agite Facebook et la twittosphère, les articles signalés par les usagers, et de les choisir. Tout est là. Afin de "lutter contre la banalisation" du pire dans un système d'info présenté comme incapable de la hiérarchiser, limportant.fr propose une info choisie, mais non "pasteurisée, écrêtée, rabotée".

limportant.fr assume pleinement ses parti-pris, la partialité de ses choix, sa ligne éditoriale qui veut se résumer ainsi : L'important, c'est l'humain.

L'éducateur aux médias pourra interroger ses élèves sur la différence entre agrégation automatique et curation par les réseaux sociaux. Avantages et inconvénients. On peut s'interroger sur le filtre que constituent les réseaux sociaux. Le fait qu'une information est plébiscitée est-il un bon indice de son "importance". Par ailleurs un média s'adresse à ses lecteurs. Si l'existence d'une ligne éditoriale est parfaitement légitime, il est intéressant de faire constater que celle-ci a été clairement énoncée, ce qui permet de connaître les critères de choix... de ce qui est important et pour qui. Un vrai cours sur le choix et la hiérarchisation de l'info à l'ère du numérique, à conduire à l'issue d'un travail classique sur le même sujet à partir de la presse ! Il serait tout aussi intéressant de s'interroger sur les droits des auteurs des messages, dans la mesure où ceux-ci constitueraient une création de l'esprit... et au modèle économique du site.

Enfin, on observera que Claude Posternak, Président et Directeur de la publication, milite en 2016 pour l'émergence d'une candidature issue de la société civile en 2017. Le modèle d'information de limportant.fr correspond donc à une défiance affichée envers les élites actuelles... On apprend tous les jours à répondre à la question : Qui parle?

http://limportant.fr